Livraison disponible en France continentale - d'autres pays à venir !

Guide Utilisateur: Burns Night

O my Luve is like a red, red rose

That’s newly sprung in June;

O my Luve is like the melody

That’s sweetly played in tune …

Robert Burns – Le Plus Grand Poète Écossais

Robert Burns avait beaucoup de prestige. Il était considéré comme le plus grand poète écossais, et de loin. Ses oeuvres “Auld Lang Syne” et “Scots Wha Hae” sont étroitement liées avec l’histoire de l’Ecosse, l’une étant traditionnellement récitée à l’occasion de Hogmanay (le dernier jour de l’année) et l’autre faisant office d’hymne national non officiel. Sa vie amoureuse était également captivante (ça pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un article entier si on n’était pas limités en nombre de caractères!), et un jour de l’année est célébré en son honneur. Plutôt pas mal pour un seul homme !

Le premier dîner Burns eut lieu cinq après la mort de Robert Burns, et à l’époque, il s’agissait juste de quelques amis réunis en son honneur. Burns était et demeure une figure symbolique importante de l’Ecosse, et bientôt le premier Burns Club vit le jour. Ses membres perpétuent cette tradition en se réunissant chaque 25 janvier (jour de la naissance de Burns) pour lui rendre hommage.

Célébrer Burns Night

Mais comment on fait pour célébrer Burns ? On doit suivre certaines règles, car les dîners formels ont un ordre auquel il faut adhérer pour faire la fête avec classe. Cependant, si vous préférez une soirée plus courte, mieux vaut aller directement à l’étape 5 (avec ou sans cornemuse, chacun son truc).

Étape 1: Le sonneur
Aucune célébration écossaise n’existe sans le son familier des cornemuses, et le sonneur joue pour accueillir les invités à leur arrivée.

Étape 2: L’hôte fait un petit discours
L’hôte fait un petit discours de bienvenue et annonce le début de la soirée Burns, puis tout le monde se met à table.

Étape 3: Il est temps de dire les grâces
Mais pas n’importe lesquelles: la “Selkirk Grave”, un vers de remerciement traditionnel que Burns a déclamé au Comte de Selkirk.

Some hae meat an canna eat,

And some wad eat that want it;

But we hae meat, and we can eat,

And sae the Lord be thankit.

Étape 4: A la soupe !
Généralement, l’entrée est une soupe écossaise traditionnelle, comme un cock-a-leekie (à base de poulet et de poireau) ou un bouillon écossais (assez semblable au pot-au-feu).

Étape 5: L’arrivée du haggis
Oh, le haggis… L'incontournable de la gastronomie écossaise, avec les barres chocolatées Mars frites. Le haggis a sa place réservée dans l’Histoire ainsi qu’à la soirée Burns. Le sonneur joue pour accompagner l’arrivée du haggis à table, et l’hôte récite “Address to a Haggis”.

Étape 6: Honore le haggis
L’hôte réci… Quoi ? Ouaip, on honore le haggis en lui récitant un poème.Cette cérémonie constitue le moment fort de la soirée, et la personne qui sert le haggis doit suivre un protocole précis: au vers
His knife see rustic Labour dicht”, il doit brandir son couteau et le plonger dans le haggis à  “An' cut you up wi' ready slicht”, pour le trancher de part en part. Si votre écossais n’est pas au point, pas de souci, il y a une traduction complète de “Address to the haggis” disponible ici.

Étape 7:  Un toast au whisky
On porte un toast (au whisky) en l’honneur du haggis. On vous recommande le Highland Journey de Hunter Laing pour une authenticité maximale.

Étape 8: Le plat principal
C’est l’heure du plat principal, qui est donc, le fameux haggis, servi avec des
tatties (de la purée de pomme de terre), des neeps, (de la courge écrasée) et une sauce au whisky.

Étape 9: Dessert
Dessert, ou fromage, ou les deux. Le plus important est à venir, puisqu’on arrive….

Étape  10: ...au moment des toasts !
On est là pour célébrer la vie de Robert Burns, mais aussi pour faire la fête. L’orateur principal doit commencer avec un toast à la Mémoire Immortelle de Robert Burns, suivi par “Address to the Lassies” déclamée par les hommes de l’assemblée, puis “Reply to the Laddies” cette fois-ci récitée par les femmes de l’assemblée. Puis viennent des récitations des poèmes de Burns, des chants, de la danse, de l’enthousiasme et beaucoup de whisky.

Étape 11: Adieu
Quand tout le monde a eu assez de whisky et de poésie (bien souvent assez tard dans la nuit), c’est l’heure de rentrer. L’hôte demandera à l’un des invités de donner un discours de remerciement (
vote of thanks), puis chacun se prend la main et chante “Auld Lang Syne”. Et voilà, c’est comme ça que se termine une soirée Burns… jusqu’à l’année suivante.

Address to a Haggis

(translation available here)

Fair fa' your honest, sonsie face,

Great chieftain o' the puddin-race!

Aboon them a' ye tak your place,

Painch, tripe, or thairm:

Weel are ye wordy o' a grace

As lang's my airm.

The groaning trencher there ye fill,

Your hurdies like a distant hill,

Your pin wad help to mend a mill

In time o' need,

While thro' your pores the dews distil

Like amber bead.

His knife see rustic Labour dicht,

An' cut you up wi' ready slicht,

Trenching your gushing entrails bricht,

Like ony ditch;

And then, O what a glorious sicht,

Warm-reekin, rich!

Then, horn for horn, they stretch an' strive:

Deil tak the hindmaist! on they drive,

Till a' their weel-swall'd kytes belyve,

Are bent like drums;

Then auld Guidman, maist like to rive,

"Bethankit" hums.

Is there that o're his French ragout

Or olio that wad staw a sow,

Or fricassee wad mak her spew

Wi' perfect scunner,

Looks down wi' sneering, scornfu' view

On sic a dinner?

Poor devil! see him ower his trash,

As feckless as a wither'd rash,

His spindle shank, a guid whip-lash,

His nieve a nit;

Thro' bloody flood or field to dash,

O how unfit!

But mark the Rustic, haggis fed,

The trembling earth resounds his tread.

Clap in his wallie nieve a blade,

He'll mak it whistle;

An' legs an' arms, an' heads will sned,

Like taps o' thristle.

Ye Pow'rs wha mak mankind your care,

And dish them out their bill o' fare,

Auld Scotland wants nae skinkin ware

That jaups in luggies;

But, if ye wish her gratefu' prayer,

Gie her a haggis!